Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 septembre 2009 4 17 /09 /septembre /2009 00:18
D'esprit aventureux et prenant facilement le risque de faire un salon surtout quand il s'agit de premières, je me suis décidée à franchir les Alpes pour aller tenter ma chance à un salon de dentelle à Parme. Il faut dire que je parle couramment italien (l'Italie est ma deuxième passion après les fleurs), ce qui facilite les choses.
Donc, une fois chargé le véhicule, me voilà sur les routes...de l'autre côté des montagnes enneigées

 










pour 1400 km d'affilée... en 14 h (arrêts compris car l'autoroute c'est plutôt ennuyeux donc il faut faire des pauses toutes les 2 heures).











Arrivée à Parme en soirée... puis recherche de l'hôtel... pas facile quand on n'a pas pris la bonne sortie d'autoroute et que la fatigue aidant, les nerfs commencent à lâcher. Mais finalement, le palace est en vue (tarifs exposants négociés par les organisateurs)...une bonne nuit de sommeil... et le lendemain en fin de matinée, direction le parc des expositions de Parme.


Mais là, ô surprise, je me rends compte que mon stand ne correspond qu'à un espace au sol (en 2005, il m'était arrivée la même mésaventure à un salon de patchwork à Great Malvern en Angleterre où j'étais allée trouver l'organisatrice en lui demandant quand est-ce que les ouvriers allaient finir de monter les cloisons, regard incrédule et surpris de  la dame qui m'avait appris qu'en GB on ne loue que l'espace au sol).

A Parme, comme je n'ai pas amené de table, j'avais quand même demandé à en louer une mais elle est toute petite... donc me voilà en quête d'un loueur de mobilier forain et de tables supplémentaires plus une fourgonnette à décharger : il est midi et il fait déjà 35 degrés. Le stand dôit être monté pour 17 h. Dur dur, car la fatigue de la route associée à celle des semaines précédentes, plus la chaleur ambiante. Mais bon, il faut prendre possession des lieux, le sol est en carrelage, le ménage pas fini (c'est parout la même histoire dans ces grands halls d'expositions), et je m'atèle au travail.
Après quelques heures d'effort, c'est chose faite.

Ce salon a été l'occasion de revoir les amies : Yuko de Casamiainitalia, Maristella de Rossolampone, Elisa di Genoa, Francesca di Firenze, Raffaella di Gabicce Mare, Maryse d'Orléans (eh oui elles ont été quelques françaises à faire le voyage car ce salon n'a pas son pendant en France et les passionnées ne reculent devant rien...) et toutes celles que je n'ai pas nommées mais qui sont fidèles soit parce qu'elles me connaissent par le site ou par ma présence dans le passé sur les grands salons parisiens. Que toutes les clientes et clients venus sur le stand soient ici remerciés. Rendez-vous est pris pour 2011, s'il me reste encore des trésors à vendre!!!

Et puis, bonne surprise, mes voisines d'en face sont les deux jumelles de Rovaris, déjà rencontrées quinze jours avant au salon de Nantes et que je retrouverai aussi à Cabourg et très bientôt à Compiègne début novembre.
Le stand est fin prêt pour le lendemain matin. Pas le temps d'aller me balader dans les allées pour admirer les beaux ouvrages en dentelle et broderie blanche dont L'Italie semble avoir conservé la passion. Je suis en face de Mr Graziano soi-même et ses fils... et leur sublimes lins à broder.

Le samedi soir, à l'occasion d'un repas pris en commun dans le restaurant de l'hôtel je fais la connaissance de six jeunes femmes (
Rosita, Patrizia, Manuela, Antinisca, Federica et Marina) dynamiques créatrices d'une revue bimestrielle de dentelle aux fuseaux qui propose de revisiter cette technique de dentelle en proposant des modèles toujours plus inventifs et novateurs. Le dimanche matin, avant d'aller ouvrir mon stand, je file voir leur stand et passer très vite dans les allées (trop frustrant car étant seule sur mon stand, je n'ai fait qu'entrevoir les stands de maisons de broderie et dentelle et autres associations de sauvegarde du patrimoine).
J'ai néanmoins pu rendre visite aux artistes de http://www.fuselliamo.it (leur site sera en lien sur le blog et le site car elles gagnent à être connues).
Quelques images prises sur le vif aux détours de ce mini périple dans les allées
Ici une dentellière aux fuseaux



Là quelques exemples de broderies inspirés des ouvrages de Thérèse de Dillmont

































Voilà le salon achevé (cela ne dure que deux jours), direction l'hôtel pour une bonne nuit de repos.

Le lendemain matin, malgré la chaleur accablante, direction le centre ville à quelques encâblures de là.

Le fleuve qui apporte un peu de fraîcheur


























Puis je joue les touristes, cherchant la fraîcheur dans les églises tout en y admirant leur beauté






































La cathédrale offre un superbe spectacle, difficile de le rendre tant la lumière est sombre mais l'ensemble des murs et piliers de la nef sont couverts de fresques des 14ème et 15ème siècles. C'est une merveille




































Le Battistère situé juste à côté offre le même spectacle mais cette fois-ci sur l'intérieur du dôme qui le constitue
















N'ayant pas de culture religieuse, je ne suis pas grand connaisseur des symboles représentés, mais je peux nénamoins en admirer l'esthétique.


Mon parcours des rues se poursuit, et les contrastes de lumières et de couleurs se font plus présents.













































Mais impossible de revenir de Parme sans ses deux spécialités  : il parmegiano reggiano ed il prosciutto di Parma !!!!
































Allora buon appetito e buona notte a tutti.... ed a prestissimo per le altre storie di Claude della vostra preferita boutique di merceria antica Fleur de lin et Bouton d'or.


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Maison Bleu Lin

 

Catalogue en ligne

www.fleurdelinetboutondor.com  
et sa newsletter périodique

pour dernières nouveautés 
en brocante, créations en lin

et dentelles anciennes,

décoration, épicerie fine

et mercerie ancienne

DSCN7673

Rechercher